Les compagnies aériennes demandent aux pays de rétablir les liens aériens du Qatar

Le responsable de l’Association du transport aérien international (IATA) a appelé mardi les pays du Golfe qui ont coupé les liens avec le Qatar pour rétablir les liens aériens avec le pays, ce qui souligne les perturbations majeures des déplacements.

“Bien sûr, nous acceptons que les pays aient le droit de fermer leurs frontières”, a déclaré le directeur général de l’IATA, Alexandre de Juniac.

“Mais la connectivité avec le Qatar doit être restaurée aussi rapidement que possible”, a-t-il déclaré à l’AFP, en marge de la réunion annuelle du groupe à Cancun, au Mexique.
L’Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Yémen, l’Égypte et les Maldives ont rompu les relations diplomatiques et commerciales avec Qatar lundi, l’accusant de soutenir le terrorisme.
Les mesures comprenaient la fermeture de leurs frontières terrestres et de la mer au Qatar et l’interdiction des avions Qatari depuis leur espace aérien.

Les dirigeants de compagnies aériennes lors de la réunion de l’IATA ont déclaré qu’il n’était toujours pas clair comment les mesures affecteraient le transport aérien.

Le chef de l’exécutif de Qatar Airways, Akbar Al Baker, a quitté à la hâte lundi.

“Nous espérons que la crise disparaîtra et l’aviation revient à la normale”, a déclaré Abdul Wahab Teffaha, le chef de l’Organisation des transporteurs aériens arabes qui regroupe 33 compagnies aériennes.

“Nous devons surveiller la situation au cours des prochains jours. Le secteur de Doha-Dubaï est particulièrement occupé et nous analysons actuellement la situation”, a déclaré Christoph Mueller, responsable en informatique numérique et information de la compagnie aérienne Emirates.

“Nous avons opéré notre dernier vol il y a quelques heures, et nous mettons à jour le public voyageur à temps”, a-t-il déclaré.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *